[Portrait du mois] : Promotion de la coopération avec les partenaires francophones

Devenir membre de l'AUF, c'est la possibilité de s'ouvrir à l'international à travers l'établissement de nouvelles relations avec les partenaires francophones, non seulement académiques mais également socio-économiques », a affirmé M. Nguyen Dinh Lam, directeur du département de la science, de la technologie et des relations internationales de l'École polytechnique de Danang (EPD) de l'Université de Danang, établissement membre de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) depuis 1995. Il est également responsable de la filière de Génie chimique de Gaz et Pétrole, formation francophone accompagnée par l'AUF depuis 2005. Promouvoir la coopération internationale notamment avec les partenaires francophones est au coeur de ses préoccupations puisque « cela ouvre les portes aux étudiants, aux jeunes enseignants et aux chercheurs désirant acquérir des savoirs, des savoir-faire et des expériences enrichissantes des pays développés ». Entretien.

Merci de nous avoir accordé cet entretien. Pouriez-vous nous présenter votre établissement ?

Fondée en 1975, l'EPD est considérée comme une école unique pour la formation des ingénieurs dans le Centre et les hauts plateaux du Vietnam.

Nous avons actuellement 14 départements et 10 centres de recherche et de formation avec 13 formations doctorales, 16 formations de niveau master et 24 licences. Les programmes sont variés : le génie mécanique et transport, la réfrigération et la climatisation, la technologie d'informatique, le génie chimique, le génie électrique, la télécommunication, la pédagogie de l'enseignement technique, le génie civil, la gestion des projets, l'environnement, l'architecture, le programme de formation d'ingénieurs d'excellence (PFIEV)...

Ces filières accueillent chaque année environ 3.000 nouveaux inscrits, soit 15.000 étudiants au total. Quant au corps professoral, notre équipe se compose de 30 professeurs et professeurs associés, 134 doctorants, 235 masters, dont les enseignants détenteurs du doctorat représentent plus de 33% du total des enseignants. Ce taux reste parmi les plus élevés du pays.

Développer des relations étroites avec les universités francophones est au coeur du plan de coopération internationale de l'EPD. Nous avons établi des partenariats de longue date avec l'Université de Grenoble, l'Institut français du Pétrole, l'Université de Toulon, l'Université centrale de Lyon, l'Université de Joseph Fourrier, l'Université de Nantes, l'Université de Strasbourg, l'Université de Nice Sophia, l'École Nationale Supérieure d'Ingénieurs en Informatique Automatique Mécanique Énergétique Électronique (ENSIAME) – l'Université de Valenciennes et Hainaut-Cambrésis, l'Université de Montréal, l'École Supérieure de Technologie (Canada) et l'Université de Liège (Belgique)...

Combien de formations francophones au sein de votre établissement sont accompagnées par l'AUF ?

La formation francophone de Génie chimique de Gaz et pétrole a vu le jour en 1995. En 2004, l'AUF nous a soutenu dans la création d'une formation francophone en Technologie d'informatique. Plusieurs étudiants, jeunes chercheurs et enseignants issus de ces deux formations ont obtenu des bourses de l'AUF pour poursuivre leurs études dans les pays francophones.

Jusqu'à ce jour, plus d'une centaine d'étudiants issus de la formation de Génie chimique de Gaz et pétrole, et près de 20 étudiants de la formation de Technologie d'informatique ont été diplômés et ont réussi leurs doctorats dans un pays francophone. Les anciens boursiers de l'AUF, à leur retour au pays, ont tous apporté des contributions considérables au développement de l'université de Danang, de la ville de Danang en particulier et aussi du Vietnam en général. Certains sont devenus enseignants de l'EPD.

Les partenariats que nous avons développés avec les universités francophones grâce à l'AUF sont très fructueux et feront effectivement des progrès considérables dans le futur.

Quels sont les projets que vous avez pu développer grâce à l'AUF ? Pourriez-vous citer un exemple ?

Les formations francophones et les services à la communauté universitaire francophone, la mobilité des enseignants et des étudiants, la recherche scientifique sont au nombre des fruits de notre étroite coopération avec l'AUF.

Depuis 2007, le Campus numérique francophone de Danang (CNF de Danang) de l'AUF est hébergé au sein de notre école. Grâce aux ateliers de formation de transfert de Technologies de l’information et de la communication (TIC) offerts pas le CNF de Danang, nos enseignants ont pu acquérir de nouvelles technologies efficacement appliquées dans l'enseignement. Ils peuvent désormais créer et maîtriser des cours en ligne. Par exemple, nos enseignants ont commencé à introduire de nouvelles méthodes d'enseignement en exploitant la plateforme de cours en ligne Moodle.

Les étudiants ont bénéficié également des services offerts par ce campus. Plusieurs formations permanentes à l'aide à l'insertion professionnelle,  sur les TIC… leur ont fourni les compétences nécessaires pour leur parcours académique et professionnel. Ils ont eu également l'opportunité de participer à des activités d'animation menées par l'AUF dans le cadre de son projet « promotion et animation de la Francophonie », notamment les éditions 2012,2013 et 2014 des universités d'été des étudiants francophones organisées à Danang.

À propos de la recherche scientifique, nous sommes fiers de mener depuis 2015, grâce à l'accompagnement de l'AUF, un projet intitulé « NiceCAMPUS Lab : formation doctorale et soutien de la recherche, parcours e-santé ». Ce projet, lancé par une équipe d’enseignants-chercheurs de l'École Polytechnique de Danang a pour objectif de développer un espace régional de formation doctorale.

En outre, nous tenons, une fois tous les deux ans, depuis 2009, des conférences scientifiques «  Chimie et Matériaux pour un Environnement durable ( CMED) » avec pour objectif d'offrir une occasion privilégiée aux chercheurs français et vietnamiens, de présenter leur travail scientifique, de discuter des problèmes constatés, de créer, de maintenir et d'améliorer les collaborations. Cette manifestation est organisée et financée conjointement par l'EPD, l'Université du Sud Toulon-Var et le Bureau Asie-Pacifique de l'AUF.

Atelier 3.2 "Conception, développement et utilisation d'un cours en ligne, organisé au CNF de Danang

 

 

D'après vous, quelles sont les valeurs ajoutées de la langue française dans l'enseignement supérieur et dans la recherche, notamment à travers les actions que mène l'AUF ?

La langue française reste pour les étudiants inscrits de cette formation un atout indéniable pour aborder les débouchés professionnels francophones et internationaux. Jusqu'à présent, près de 200 ingénieurs et anciens étudiants de cette formation francophone occupent des postes importants au sein de l'entreprise de raffinerie de Dung Quat (province de Quang Ngai), de l'usine de production d'azote de Phu My, du Centre de recherche et de développement du pétrole - Pvpro et des entreprises de Technip au Viet Nam et aussi de l'Axens en France...

Satisfaits de ces résultats obtenus, dès 2008, l'Université de Toulon (anciennement appelée « l'Université du Sud Toulon-Var ») et l’École Polytechnique de l’Université de Danang avec le soutien de l'AUF, se sont engagées à délivrer le double diplôme « Licence Générale Sciences Technologies et Santé Mention Physique et Chimie » et « Ingénieur en Génie chimique de Gaz et pétrole » pour les étudiants en fin des études.

Quelles étaient les motivations qui ont incité votre établissement à rejoindre le réseau de l'AUF ?

L’AUF est un réseau de plus de 800 établissements universitaires répartis dans plus de 100 pays. Elle peut nous mettre en contact avec les partenaires potentiels  partout dans le monde, en fonction de nos besoins.

L'AUF nous soutient dans toutes les activités universitaires. Je n’en citerai que les principales : formation (monter des projets inter-universitaires de formations francophones, octroyer des bourses de mobilité pour enseignants et étudiants, soutenir des missions d’enseignement ou d’experts…), recherche (développer le réseau des chercheurs, organiser des manifestations scientifiques, aider à la publication scientifique, former à la recherche…).

Devenir membre de l'AUF, c'est la possibilité de s'ouvrir à l'international à travers l'établissement de nouvelles relations avec les partenaires francophones, non seulement académiques mais également socio-économiques.

De plus, nos enseignants peuvent se perfectionner grâce aux programmes de stages et des formations de formateurs financés par l'AUF.

Avec quels partenaires universitaires francophones développez-vous vos projets ?

Les projets que nous avons mené avec les partenaires universitaires francophones sont variés, notamment, un projet de formation de double diplôme et de thèse en codirection avec l'Université de Toulon ; des projets d'échanges d'étudiants avec l'Université de Paris XI, l'Université du Maine, l'Université de Lille, l'Institut français du Pétrole (IFP), l'Université de Lyon et l'Université d'Aix-Marseille ; un projet de recherche en nano-matériaux mis en place en collaboration avec l'Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES) – Université de Strasbourg, et un projet de protocole national avec l'Université d'Aix-Marseille lancé par un groupe de chercheurs en technologie informatique.

Grâce aux résultats des recherches réalisées en commun avec l'Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES) – Université de Strasbourg, nous avons obtenu plus de 20 de publications internationales et 2 brevets européens.

Nous avons participé également au projet de formation de Master 2 « Matériaux Avancés et Environnement » de l'Université de Toulon, délocalisé à l’Université des Sciences – Université nationale de Hanoï. Une coopération avec l'Université de Nantes a vu le jour récemment pour la formation des enseignants de niveau doctorat dans le domaine de génie civil.

Quelle est l'expertise de votre établissement à laquelle nous pourrions faire appel pour monter des projets innovants (formation, recherche, numérique éducatif ou gouvernance universitaire)

Avec nos expériences, nous pourrions avoir des experts en ingénierie de la formation et en recherche dans trois domaines : Chimie et science des matériaux, Science d'ingénieurs et Génie civil.

Quels sont vos projets avec l'AUF ?

L'École polytechnique de Danang s'engage de plus en plus activement dans la coopération avec les universités francophones du réseau de l'AUF sur le plan de codirection de thèse, des projets de recherche communs, des conférences scientifiques coorganisées. Cela viserait à enrichir les publications scientifiques (brevets, ouvrages...).

Notre école est également membre du réseau des idées et des projets innovants promu par le Comité de la ville de Danang. Le potentiel de partenariat avec l'AUF dans ce domaine serait très intéressant à développer. 

Thông báo

Tin mới đăng

Hình ảnh hoạt động

Liên kết website